RESSOURCES PEDAGOGIQUES

MARIA MONTESSORI

Courte biographie

C'est en 1896 que Maria Montessori d'origine italienne, devient la première femme médecin en Italie. Pendant ses années de pratique, ses observations médicales la conduisent à analyser de quelle manière les enfants apprennent. Elle en déduit qu'ils se forment eux-même à partir de ce qu'ils trouvent dans leur environnement.
En 1901 elle retourne à l'université pour étudier la psychologie et la philosophie.
En 1906 elle fonde la première «Casa dei Bambini». C’est là que les méthodes éducatives Montessori sont finalement développées. Chaque pièce d'équipement, chaque exercice, chaque outil développé sont basés sur ce que les enfants font naturellement, sans l’aide des adultes. Cette méthode s'inspire des observations scientifiques et de l'intérêt intarissable de M. Montessori pour les activités sensorielles.
A partir de 1913 Maria Montessori parcourt le monde en offrant des formations d’enseignant, des conférences et ouvre plusieurs centres de formation. Elle a été par 3 fois candidate au Prix Nobel de la Paix (1949, 50, 51). 
1952 Maria Montessori meurt en Hollande.
 

La méthode Montessori

La méthode Montessori est un système d’éducation dont le caractère spontané, ouvert, laisse à l’enfant une grande liberté d’action et de mouvement dans un cadre préétabli qui favorise son épanouissement. Maria Montessori a démontré que les enfants ont une curiosité insatiable et un besoin naturel d’apprendre, qu’il faut absolument satisfaire. Le matériel Montessori permet à l’enfant d’apprendre d’une manière systématique, d’assimiler des concepts abstraits à travers des expériences sensorielles. La méthode permet à chaque enfant de progresser selon son propre rythme.
Les enfants font donc des travaux d’apprentissage qui ont un attrait particulier pour eux et ils découvrent des activités conçues pour leurs besoins et leur niveau de maturité.

EMMI PIKLER

Emmi Pikler est née en 1902. Elle a fait ses études de pédiatre à Vienne dans les années 1920. Elle y a tout particulièrement apprécié la prise en compte, dans la prévention des maladies, d'un environnement harmonieux dans le mode de vie des enfants.
Sa vision du petit enfant : être actif, compétent, capable d'initiative, l'amène à convaincre les familles qu'elle suit du bien fondé d'un développement moteur autonome et de l'importance d'une activité induite et menée par l'enfant lui-même. Attentive également à la dimension relationnelle, elle montre comment la vivre lors des moments de soins, dans un partage intime et profond entre le parent et l'enfant.
Emmi Pikler note qu'il y a moins d'accidents chez les enfants qui jouent librement, grimpent, exercent leur habileté. Elle pressent que le nourrisson n'a aucun besoin de l'intervention de l'adulte pour évoluer dans son développement et qu’on ne doit jamais mettre l'enfant dans une posture qu'il ne peut atteindre seul. Ceci rappelle les conseils de Maria Montessori en ce qui concerne l’intrusion de l’adulte dans une démarche de l’enfant ou son attitude quant à la création d’un environnement où il pourra agir en toute autonomie.
Lóczy
En 1946, Emmi Pikler se voit confier la responsabilité d'une pouponnière à la rue Lóczy à
Budapest. Dans la continuité de son travail avec les familles, elle cherche le moyen d'offrir à des tout petits élevés en pouponnière une expérience de vie qui préserve leur développement et évite les carences dramatiques que peut créer l'absence d'un attachement significatif avec les parents.
De nombreuses recherches ont été et sont encore menées par l'équipe de Lóczy, à qui l'on doit publications et films. Emmi Pikler a dirigé jusqu'en 1979 l'Institut qui porte aujourd'hui son nom. Elle est décédée en 1984.
Ses idées principales
  • L'activité autonome: dans un environnement préparé, les enfants se développent d’une manière indépendante et à leur rythme. (L'intervention de l'adulte doit être réfléchie car elle peut être une atteinte à l'indépendance de l'enfant et ainsi augmenter sa dépendance)
  • L’importance des rapports stables enfants adultes: l'objectif de leur travail éducatif est d'aider les enfants à se forger une personnalité saine et équilibrée qui leur permettra d'établir avec le monde des relations chaleureuses et ouvertes et de s'intégrer dans la famille qui continuera à les élever.
  • La nécessité de favoriser chez l'enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement.
  • L’importance d'un bon état de santé physique, résulte de la bonne application des principes précédents.
L'institut Pikler continue aujourd’hui à accueillir des enfants, avec la même rigueur et le même souci de leur bien-être, la même volonté inlassable d'offrir à chacun ce dont il a précisément besoin.

REBECA ET MAURICIO WILD

Rebeca est née en l939, en Allemagne. Elle étudie les langues germaniques, la musicologie et la pédagogie Montessori.
Mauricio Wild de parents suisses, est né en Equateur en 1939. Il suit des études de théologie. Son activité professionnelle le conduit dans le domaine de la biologie agronome.
En 1997 ils fondent un jardin d’enfant Montessori nommé «Pesta». Avec le besoin grandissant des enfants, ils ouvrent par la suite une école et un centre de formation pour des adolescents.
C’est dans la neurobiologie moderne que Rebeca et Mauricio Wild trouvent la confirmation de leurs observations faites au sein de leur institution, sur l’évolution des enfants.
La situation économique difficile que vit l’Equateur actuellement, a poussé Rebeca et Mauricio Wild à accompagner un projet d’échange commercial répandu dans tout le pays.
PESTA
Chaque être humain a pour but de s’épanouir. Ce qui est primordial dans la démarche faite à Pesta, c’est l’environnement qui y est créé. Pesta est un endroit protégé où les processus de développements sont favorisés, par un accompagnement respectueux.
C’est un environnement détendu, qui est préparé de manière rigoureuse. Les enfants de tout âge peuvent y faire leurs expériences.  A Pesta l’enfant est capable de déterminer ses besoins par lui-même, grâce à la confiance absolue qui y règne. Ce climat stimule la curiosité de l'enfant et le pousse à interroger le savoir de l'adulte.
Fixer des limites
La qualité particulière et la préparation de cet environnement suit des règles claires: Par exemple si un enfant ne se tient pas aux règles, il suffit d’un coup d’œil et de la présence d'un adulte pour les lui rappeler. Si non, l’adulte remettra les règles en mémoire de l’enfant d’une manière respectueuse. Cette présence va rappeler d’une part le sérieux de l’exigence et d’autre part, elle permettra d’accompagner les sentiments douloureux vécus par l'enfant à qui une limite a été fixée.
Exprimer ses sentiments
L’atmosphère détendue qui règne dans le centre Pesta incite l’enfant à montrer ses sentiments. Obtenir un équilibre intérieur est un facteur important pour tout apprentissage. Rebeca Wild explique: «Rire et pleurer sont les clés de la nature. En déchargeant des blocages, l’énergie qui y est liée pourra se libérer."


ELFRIEDE HENGSTENBERG

Elfriede Hengstenberg (1892 - 1992) était professeur d'éducation physique et rechercha un moyen pouvant encourager les enfants dans le développement de leurs capacités motrices. Elle donna aux enfants la possibilité de trouver par eux-mêmes comment maitriser des exercices d'équilibre ou de grimpe en esseyant par eux-mêmes librement différents appareils (barres, échelles, planches etc...) . L'enfant est capable sans que l'on fasse pression sur lui, de tester ses facultés, de découvrir de nouvelles possibilités qui, non seulement améliorent son habileté motrice, mais lui permettent en outre d'élargir ses compétences dans un champs plus vaste qu'est la pyschomotricité.